Le jardin des étoiles a un mois

 c20170712_152928Le jardin des étoiles a un mois et tout a déjà bien poussé, à l’exception d’un petit plant de betterave qui s’est desséché. Pour ce quatrième atelier, les jardinières sont arrivées les bras chargés. Anny-France a « craqué » pour des semences de bourrache et de radis, ainsi que deux plants magnifiques de patate douce et de rhubarbe. Anne-Marie a récupéré de la menthe sauvage destinée à être disposée en bordure « pour décourager les chats du voisinage à venir faire leurs besoins dans les plates-bandes », nous dit-elle. Une de ses relations a offert une dizaine de plants supplémentaires de tomate. La semaine passée, elle a planté du laurier sauce.

L’équipe s’est rendue au service de l’agglomération pour se procurer deux composteurs qui ont été assemblés le 5 juillet avec Sonia, l’animatrice de Libre Cueillette. Des affiches ont été punaisées dans la cabane de jardin : « les déchets de la maison » et « les déchets du jardin » qui détaillent la contribution de chacun en carbone, azote et humidité. Il y en a aussi sur les composteurs pour indiquer ce qu’on peut y mettre pour obtenir du bon terreau. Des résidents ont déjà commencé à y verser leurs déchets végétaux de cuisine et les auxiliaires du jardin ont débuté leur travail de décomposition.

c20170712_150429 c20170712_150420

c20170712_150148

Les résidents qui ne sont pas disponibles le mercredi après-midi peuvent contribuer également au jardin. Une fiche a été établie pour que chacun consigne son passage et qu’il n’y ait pas, par exemple, double arrosage.

Sonia a affiché les dates de semis des végétaux, ainsi que les associations bénéfiques ou néfastes. Sur le panneau d’affichage de la résidence, l’appel pour la récupération de bouteilles d’eau en plastique, vides bien sûr, a été suivi d’effet. Un résident qui travaille de nuit et boit beaucoup de café pour tenir le coup met de côté le marc de café pour le compost du jardin. Un bricoleur est venu fixer une cordelette pour maintenir la porte de la cabane de jardin afin qu’elle ne rompe pas ses gonds sous la force du vent lorsqu’elle est ouverte.

c20170712_150353 c20170712_150400

Ainsi, très vite, en quelques semaines à peine, le jardin des étoiles amène à tisser de multiples liens entre les résidents qui contribuent chacun à leur manière. C’est magique…

Le jardin des étoiles a un mois
Mot clé :                        

Un commentaire sur “Le jardin des étoiles a un mois

  • 13 juillet 2017 à 15 h 39 min
    Permalink

    Bravo quel beau travail… c’est formidable de voir les habitants s’approprier ces espaces de vie dans tout les sens de ce terme, vie sociale pour les humains, vie végétale, vie animale avec des sols vivants ! Merci à toutes ces personnes qui bénévolement comme toi Cathy rendent tout cela réalisable. Je vous souhaite un beau chemin de paix et de joie végétale…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *