Surprise ou les merveilles du jardin des étoiles

a20180707_140555Non, non, ces deux adorables petits hérissons ne sont pas les auxiliaires des jardiniers des Terrasses ! Peut-être un jour y en aura-t-il ? Le 7 juillet dernier, ils farfouillaient bruyamment en poussant de petits cris aigus dans le parterre des aromatiques du jardin de Tivoli qui est cultivé par une dizaine d’adhérents de l’Université du Temps Libre d’Anglet dans le cadre de son atelier Jardinage et Botanique.

b20180807_152630Par contre, ce magnifique artichaut en fleur a bien été photographié par Sonia au jardin des étoiles. Si l’association Libre Cueillette est encore présente cet été aux Terrasses de l’Avenue, c’est qu’il a été décidé, lors de la réunion du 2 juillet avec les responsables du Comité Ouvrier du Logement (COL) qui supervisent ces actions, de proroger d’un an la convention  jusqu’en juin 2019. b20180807_152136En effet, l’objectif est de rendre bien pérennes ces activités menées par les résidents amateurs de jardinage, aidés de leurs voisins qui contribuent à l’alimentation du compost ou au bricolage d’accessoires… ou encore au soutien moral en venant admirer les productions et bavarder un moment.

Les deux terrasses ont désormais chacune leur style, en fonction des équipes qui les jardinent. L’une expérimente la biodiversité en faisant voisiner divers légumes et fruitiers avec quelques sauvages apportées par le vent, les oiseaux ou les insectes, à moins que leurs graines n’aient été enfouies dans la terre, attendant patiemment le moment propice pour germer. a20180807_152435L’arrosage est rationné, mais la terre recouverte de paillis pour maintenir l’humidité autour des plantes cultivées. Elles doivent apprendre à se contenter de l’eau qui tombe du ciel ! L’autre terrasse est plus traditionnelle, avec des carrés ou des planches aux sillons parallèles pour chaque variété copieusement arrosée dès 7 heures chaque matin. On aperçoit de loin une arche bien campée pour supporter l’ascension des haricots qui produisent de longues gousses savoureuses. Leurs rames doivent être tressées car elles cherchent sans cesse à grimper plus haut, bien au-delà du portique.

Les composteurs sont en planches ajourées si bien que, parfois, des déchets végétaux s’offrent une deuxième vie. L’une de ces graines a si bien germé que la jeune pousse s’est insinuée entre les planches pour s’offrir plus de lumière. a20180807_152119Un drôle de fruit poilu est apparu, un renflement vert. Était-ce une courge, une aubergine, un potimarron ? Non ! En grossissant, le fruit s’est avéré être un melon ! Et la pousse se prolongeant chaque jour un peu plus a fini par dépasser le mètre, et une kyrielle d’autres fruits s’est mise à poindre à son tour. Quel régal en perspective…!

Un jour, peut-être verra-t-on une zygène, un phasme, des petits passereaux en train de picorer les graines des graminées ou encore une mirabelle oubliée sur un rameau, comme dans ce jardin semi-sauvage de la Tour de Lannes ?

aDSC06771 aDSC06774 bDSC06769

Surprise ou les merveilles du jardin des étoiles
Mot clé :

2 commentaires sur “Surprise ou les merveilles du jardin des étoiles

  • 9 août 2018 à 12 h 10 min
    Permalink

    Merci Cathy pour ces beaux reportages.

    Répondre
  • 9 août 2018 à 12 h 10 min
    Permalink

    Merci Cathy pour ces beaux reportages

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *