La reprise au Mandala de Lespès

Avec la douceur de la fin d’automne et des premiers jours de l’hiver, escargots et limaces ont continué à sévir: l’absinthe a été appréciée.
Paillage des aromatiques pour faire une couverture isolante et protéger du froid les racines et la base des tiges, c’est la tâche des jeunes en service civique.
Les feuilles des branchages peuvent aussi servir de paillage: suivant l’exemple de Sonia, les résidents épluchent les rameaux.

Il y a les plantes qui résistent au froid et gardent un feuillage impeccable, comme la bourrache, les fraisiers, le thym, le romarin. Il y a celles dont les feuilles tombent, mais les bourgeons sur les tiges ligneuses résistent, comme le noisetier, le framboisier, le kiwi ou le kaki. Il y a celles dont les parties aériennes disparaissent totalement et qui redémarrent au printemps à partir des racines, bulbes ou rhizomes. Et enfin, il y a les boutures qui n’ont pas eu assez de temps pour s’enraciner et font triste mine… L’hiver est un temps de latence où les plantes adoptent diverses stratégies. Parfois, il est difficile de distinguer entre une plante morte et une plante en dormance. On verra au printemps si elles font tout de même de nouvelles pousses. 

La reprise au Mandala de Lespès
Mot clé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *