Hérisson, pivert, rougequeue noir

Hérisson, Jardins de Florence, rue de Hardoy, 15 août 2018

Suite à l’article paru dans le Sud-Ouest, ce sont les amis qui, les premiers, commencent à contribuer à l’inventaire collaboratif « Anglet sauvage ». Cédric E. est allé chercher dans ses anciennes photos ce hérisson surpris durant sa promenade dans le jardin. En fin d’été, alors que nous dînions sur la terrasse chez des amis, Promenade des sables, trois jeunes hérissons se sont approchés sans vergogne. Françoise M., la maîtresse de maison, nous a appris que, depuis quelque temps, elle trouvait la coupelle du chat au garage sens dessus dessous. Un hérisson avait pris goût aux croquettes ! Depuis cette date, des petits sont nés, et les rejetons quémandent aussi à boire et à manger, ce qui lui donne le plaisir de les observer, le soir tombé.

Jeunes hérissons, centre culturel Tivoli, rue d’Euskadi, juillet 2018

En juillet 2018, tout le groupe de l’atelier Jardinage et Botanique de l’Université du temps libre d’Anglet était attablé pour le repas de fin d’année au jardin du centre culturel Tivoli, rue d’Euskadi, quand nous avons entendu une bête qui farfouillait dans le feuillage en poussant de petits cris aigus. Nous avons prêté l’oreille et repéré que le son venait du parterre des aromatiques. Il s’agissait de deux jeunes hérissons qui semblaient (en tout cas, c’est ainsi que nous l’avons interprété) appeler leur mère. Ils allaient tantôt dans un sens, tantôt dans l’autre, ensemble ou séparément. Nous avons fini par leur apporter une coupelle d’eau, mais nous nous sommes trop approchés et ils se sont terrés un moment, apeurés. Puis ils ont recommencé leur manège et nous avons poursuivi notre repas. Lorsque nous avons terminé nos agapes, ils avaient disparu…

Le 29 janvier de cette année, Mailen I. m’a apporté son témoignage.  » Je te signale qu’un beau pivert a travaillé dans mon jardin pendant  une quinzaine de minutes ce matin, à la promenade des sables. Hélas la photo depuis ma cuisine est prise de trop loin, mais j’aurai d’autres occasions… segi hola. »

Rougequeue noir (?), parking du Leclerc du BAB, 2 février

Voici la contribution de Joëlle L. : « Photos retouchées (car prises avec mon téléphone, et même en zoomant au max, on cherche le sujet…). J’ai trouvé que cet oiseau ne m’était pas habituel… La gorge noire est plus étendue qu’il n’y paraît sur les photos. Il me semblait aussi que le casque noir était plus marqué…

Rougequeue noir (?
Rougequeue noir (?)

Enfin, en cours de langue, une de mes compagnes est une artiste. Le sujet l’a inspirée et elle a peint les tableaux suivants.

Grenouille
Grenouilles
Grenouilles
Escargot

Hérisson, pivert, rougequeue noir
Mot clé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *