Frimas d’automne

Devinette:

c20171107_164444
Tête en pointe, bouche et avant du corps du ver de terre

Quel est le plus grand animal sauvage du Jardin des étoiles ? Indices: il est tout en longueur, tout doux, tout lisse, tout propre. Alors? Il est un excellent auxiliaire du jardinier: il laboure le sol, l’aère, mélange les couches, permet à l’eau de circuler, consomme les végétaux morts décomposés par les bactéries, les digère et contribue à faire de l’humus fertile en minéraux. C’est le ver de terre ! En France, il y en a 140 espèces répertoriées, et 7000 espèces dans le monde… Les espèces Lumbricus terrestris (ver de terre commun), Lumbricus rubellus ou Eisenia fetida (ver du fumier) sont les plus fréquentes. Nocif pour les vers de terre: les labours, les pesticides, un terrain trop acide.

hydre_de_lerne_gustave_dore
Hydre de Lerne – Gustave Doré (BNF)

L’hydre de Lerne

Selon une croyance populaire, un ver de terre coupé en trois donnerait naissance à trois vers de terre. En réalité, coupé en deux, une seule partie peut éventuellement survivre selon la position de la coupure par rapport aux organes vitaux qui sont la tête et les organes sexuels, dans ce cas il reconstitue en partie les anneaux manquants : ce phénomène d’autotomie suivi de régénération, limité chez le ver de terre, est en effet souvent confondu avec celui de vers marins au pouvoir de régénération plus important (planaires, Nereis).

Mythologie grecque: Le deuxième des douze travaux d’Héraclès (Hercule) fut de tuer l’hydre de Lerne. Selon la légende, ses têtes se régénéraient doublement après avoir été tranchées, à l’exception d’une seule, immortelle…

Sonia donne le feu vert pour supprimer la bourrache, plante annuelle qui sera ressemée au printemps après les gelées. Les graines, séchées sur pied, ont été préalablement récoltées. Les racines sont laissées en terre, elles pourriront tranquillement et nourriront la microfaune. Quant aux parties aériennes, nous nous mettons à plusieurs pour les diviser en petits tronçons qui sont étalés sur le sol, pour les vers de terre et autres petites bêtes. Attention ! Elle se défend ! ça pique pique pique ! Anne-Marie et Marie-Christine rajoutent des arceaux pour soutenir le voile d’hivernage des courgettes: un chat a pris l’habitude de se lover dessus pour lézarder tout à son aise. Malgré la date tardive (déjà 14 novembre), il y a encore des récoltes: 2 haricots, un gros chou rouge. Nous surveillons la chayotte qui pousse à une vitesse grand V. Nous l’imaginons déjà courir sur une tonnelle (encore à construire) d’où pendent de gros fruits verts au goût de courgettes…

Frimas d’automne
Mot clé :            

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *