Hôtel à insectes

b20180227_160635Beau temps pour jardiner en ce mardi 27 février ! Chaudement habillées, les jardinières des Terrasses en profitent pour tuteurer les fèves qui poussent avec une belle vigueur. Les résidentes ont récupéré des bambous secs dans le voisinage, qu’il faut ébrancher, planter solidement, couper à la bonne taille avec les grandes cisailles et relier avec de la ficelle qui contiendra et dirigera le foisonnement végétal. Ataffiche_creutiletiré par le soleil, un jeune papa quitte son appartement douillet avec sa toute petite fille dont seul son joyeux minois est livré à la froidure, et il vient s’étendre un petit moment sur les bords engazonnés face aux jardinières en plein travail. Une future amoureuse de la nature en perspective !!!

Le 7 mars, c’est le premier mercredi du mois : une nouvelle activité commence aux Terrasses, plus spécialement dirigée vers les jeunes. En ce temps hivernal bien arrosé, le petit groupe se réfugie dans la salle de réunion pour réfléchir au projet : les jeunes résidents vont participer au concours « Créutile » organisé par le COL. En quoi consiste-t-il ? C’est un jeu-concours artistique et pédagogique servant d’outil d’éducation à l’environnement.

b20180309_184117D’une séance préparatoire à l’autre, le nombre de jeunes participants de 8 à 12 ans monte de 2 à 7 ! Pour les aider à réfléchir, Sonia a amené divers cartons, bouteilles, canettes, ainsi que des feuilles de papier et des crayons. Une maman amène des étagères en bois qui ne lui servent plus. Après quelques échanges, le choix se fixe sur la fabrication d’un hôtel à insectes. Qu’est-ce que c’est ? a20180309_184000Une boîte posée verticalement sur un côté, divisée en plusieurs casiers qui seront remplis de brins de paille, de petits fagots de brindilles, de tessons de pots de fleurs, de tiges creuses, etc. Chaque cellule offrira à une sorte d’insectes un lieu favorable où pondre des œufs. « Des insectes ? Quelle horreur ! », s’exclame une petite sœur. Heureusement, certains trouvent grâce à ses yeux, les coccinelles, les papillons… Les jeunes jardiniers découvrent ainsi qu’il n’y a pas que des insectes prédateurs : nombreux sont des auxiliaires précieux, comme justement la coccinelle qui dévore les pucerons suceurs de sève.

a20180309_175158
Désherbage à la grelinette
Hôtel à insectes
Mot clé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *