Création d’un nouveau jardin partagé

lespesC’est à la résidence Lespès, dans le quartier Montbrun, que la Ville d’Anglet par le biais de son service Jeunesse prépare la création d’un futur Jardin partagé. Paul Michallon, l’animateur Jeunesse de la ville, propose à notre association Libre Cueillette de participer à ce projet afin que nous fassions bénéficier les habitants de notre expérience et de notre savoir-faire en la matière. Selon le calendrier municipal, le démarrage du jardin débutera en septembre.

Afin de permettre aux résidents de débuter rapidement les plantations à cette date tardive de fin d’été, nous proposons de récupérer la tonte de la résidence pour la disposer en buttes de culture dans le futur jardin.

Quel intérêt ?

L’herbe qui est dessous pourrira et la tonte se dégradera naturellement pour donner du compost. Le sol devrait être ainsi ameubli et plus facile à travailler. C’est aussi une façon de montrer que les déchets des uns peuvent être les matières premières des autres. La valorisation de l’herbe de la résidence sur place est bien sûr préférable à son transport en camion en déchetterie ou en un lieu centralisé de transformation industrielle en compost.

a20180625_095120Description :

Le 25 juin, nous rencontrons Nadège Chauvier qui dirige la SARL Chauvier Elagage en charge de l’entretien des espaces verts de la résidence. Jeune et dynamique, la gérante évalue rapidement la quantité de tonte à déposer : un camion plein, soit une tonne ! Elle retourne ensuite à son tracteur de gyrobroyage du sous-bois, tandis que ses équipes (masculines) poursuivent la tonte.

a20180625_095042

J’ai amené un mètre-ruban, de la ficelle, une masse et un pieux métallique creux (pour faire les trous), tandis que Sonia s’est chargée de trouver des piquets. Après repérages, nous plantons un piquet central et quatre autres aux points cardinaux (à peu près), car le projet est de créer un jardin en forme circulaire de mandala de quatre mètres de rayon, en nous inspirant du très bel espace créé par Mélanie Gulkers à Sare. Les jardiniers sauront ainsi où déposer l’herbe tondue.

a20180627_103423

Deux jours après, les travaux sont terminés, il faut se dépêcher de venir étaler l’herbe, la météo annonce la pluie pour le lendemain. Équipées de râteaux et de gants de jardinage, Sonia et moi prenons des brassées d’herbe pour les disposer le plus esthétiquement, mais aussi fonctionnellement possible. Quatre arcs de cercles centrés sur les poteaux extérieurs ménagent des accès au jardin. Une grosse butte entoure le poteau central, tandis que d’autres buttes rayonnent autour. Des petits pots de fleurs en terre cuite au sommet des piquets apportent une touche de fantaisie.

a20180627_101940

Dès que nous commençons à repérer les lieux et à nous activer sur le site choisi, des habitants viennent à nous pour demander ce que nous faisons. Plusieurs d’entre eux ont d’abord un réflexe d’inquiétude devant cette intrusion sur leur territoire. « A quelle sauce vont-ils être mangés ? Va-t-on leur ôter de l’espace, construire quelque chose ? » Il faut rassurer, expliquer, et pour finir, tenter d’intéresser pour amener à collaborer au projet. D’autres, sitôt entendu le terme de jardin partagé, sont acquis d’avance et nous engrangeons des promesses de participation.

Mercredi 27 juin

a20180627_142224

b20180627_143420En début d’après-midi se déroule une fête de l’innovation sociale et environnementale à l’instigation de l’Office 64 de l’habitat, dans le cadre de la semaine nationale des HLM, et avec la collaboration de l’organisme de collecte et traitement des déchets Bil ta Garbi. Claude Olive, maire d’Anglet, mais également président depuis 2015 de l’Office 64, est venu avec son directeur Philippe Etcheverria pour la signature officielle d’une convention avec Bil ta Garbi représenté par sa présidente, Martine Bisauta. a20180627_142944Il s’engage à contribuer à la sensibilisation au tri des déchets au sein de la résidence Lespès et à faciliter encore plus sa mise en œuvre par les habitants. Si ces derniers ne se pressaient pas pour venir écouter les discours, on les voit arriver ensuite petit à petit pour participer aux ateliers qui doivent se clôturer par un goûter « éco-responsable ». En consultant le magazine Echo’Loc de l’Office 64 du dernier trimestre 2015, je constate que d’autres jardins partagés ont vu le jour sous l’égide de cet organisme : Biarritz La Négresse,    Boucau Huréous, Hendaye Gastalgnade. L’action municipale s’inscrit bien dans une volonté générale à la fois écologique et sociale…

 a20180627_142107En prévision des nouvelles animations que Libre Cueillette va mener à partir de septembre aux Terrasses de l’Avenue sous l’égide du Comité Ouvrier du Logement (COL), je photographie les astuces de récup’ et les recettes de produits d’entretien et de cosmétiques à fabriquer soi-même : confection de sac à partir d’un teeshirt usagé, fabrication de lessive maison, de baume à lèvres…

b20180627_142031 b20180627_141908 b20180627_141924 b20180627_141955  b20180627_142010  b20180627_142017  a20180627_141938

Photos prises le 3 juillet

a20180703_164117 a20180703_164215

 

 

 

Création d’un nouveau jardin partagé
Mot clé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *