Le temps des champignons

Champignons

Trois sortes de champignons poussent aux Terrasses. Les plus grands et dressés sont sur le BRF (Bois raméal fragmenté, copeaux de bois), les plus petits poussent sous les graminées et ceux qui sont plutôt arrondis ont l’air de pousser en symbiose avec les racines des bouleaux (si celles-ci ont réellement le loisir de s’étaler, ce qui n’est pas certain). Tous sont à lamelles et il n’y a pas de cèpes, malheureusement, ni de girolles… Il faudrait une vraie forêt naturelle.

L’épandage de BRF convient à l’automne ou au début du printemps. Des champignons basidiomycètes se développent en le dégradant (c’est la « pourriture blanche »). Ce faisant, durant au moins un mois, ils prélèvent de l’azote dans le sol. Ils peuvent ainsi provoquer des problèmes de « faim d’azote » (jaunissement, croissance ralentie) sur des végétaux plantés ou semés juste après l’incorporation des BRF. Dans les sols mal aérés, les champignons décomposeurs du bois, qui sont strictement aérobies, ne peuvent pas agir efficacement et dans un sol trop longtemps privé d’arbres, les champignons lignivores ne sont tout simplement pas présents… Cela explique que dans un premier temps il n’y ait eu sur ces terrasses que de tous petits champignons d’une seule espèce, alors que maintenant il y en a trois espèces différentes, ce qui montre d’une part qu’avec les plantations, le sol s’aère mieux et la présence des arbres, même relativement confinés (pour que les racines ne passent pas à l’étage au-dessous, est bénéfique à la vie fongique.

Le temps des champignons
Mot clé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *