Cocons dans les orties

Derrière les stellaires, des orties curieusement tordues
Des feuilles ont été assemblées et collées à l’aide de fils de soie
Quel est cet occupant mystérieux ?
Une chenille noire hérissée de touffes de poils
Il s’agit de la chenille du Vulcain (Vanessa atalanta)
Celle-ci a l’air de s’être fait dévorer pendant la nymphose…
Les pommiers des Terrasses de l’Avenue fleurissent
Malheureusement, une nouvelle espèce de ver plat plathelminthe vient d’être découverte sous un des grands pots de fleurs.
Il est plutôt long, la taille d’un doigt à peu près.
On l’enferme avec les autres (de l’espèce Obama nungara) dans une bouteille plastique.
Pour terminer sur une note optimiste, voici quelques butineurs-pollinisateurs, ici sur les fèves.
Et là sur la bourrache.
Une drôle de petite mouche, qui a été identifiée suite à la publication de cette photo sur Facebook Anglet sauvage :
« Ce diptère me fait penser au cleptoparasite Leucophora sp. qui parasite et pond dans les nids des Halictides (abeilles solitaires). J’en vois dans les talus de terre. »
Cocons dans les orties
Mot clé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *