La chrysomèle du romarin

Qui se cache dans le feuillage ?
C’est la chrysomèle du romarin !
Amatrice de Labiées (thym, citronnelle…), elle a un faible pour les lavandes et romarins qui imprègnent son corps de saveurs aromatiques très peu prisées de ses prédateurs potentiels, les oiseaux, qu’elle avertit par ses couleurs « aposématiques ».
Les radis géants se sont enracinés d’eux-mêmes.
Très jolis, ces pucerons, mais ils prolifèrent vraiment trop rapidement !
Une petite stellaire ?
Chou en boutons

La chrysomèle du romarin
Mot clé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *